contact@vacances-actives-linguistiques.com

DEMANDER UN DEVIS

Contactez-nous

Fêter le Nouvel An à la française…

Le 31 décembre est célébré partout dans le monde, à des dates différentes, et chaque culture et chaque pays a sa manière.

Pourquoi parle-t-on de Saint-Sylvestre dans les pays francophones ? Y a-t-il des traditions pour passer le Nouvel An ?
Pour les voyageurs découvrant les traditions françaises, il faut savoir deux choses incontournables pour cette nuit de fête : se mettre sur son 31 et préparer de bonnes résolutions !

Les origines du Réveillon du Nouvel An

Réveillonner le 31 : une invention de la Première Guerre Mondiale 

1915 : Les soldats français sont enlisés dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. L’état-major décide, pour soutenir le moral des troupes, de distribuer sur le front de la Meuse une bouteille de vin mousseux pour quatre soldats, avec instruction de la déboucher à… minuit ! Pour chaque Poilu, un panier garni accompagne la bouteille, avec 100 grammes de jambon, 75 grammes de confiture, une orange, deux pommes et un cigare. Les années suivantes, l’opération est reconduite sur l’ensemble du front de l’Ouest. 

1918 : après l’Armistice, les soldats rentrent chez eux avec cette tradition du passage à la nouvelle année…

Le 1er janvier : une date impériale !

Fêter la nouvelle année un 1er janvier ? C’est un choix impérial de Jules César ! 

L’empereur romain a en effet fixé le début de l’année ce jour précis, consacré dans la culture romaine à Janus, le dieu du renouveau. 

Dans la Rome antique, les jours qui précèdent sont dédiés à la célébration des Saturnales, associées au solstice d’hiver (autour du 24 décembre). C’était le moment d’échanger des pièces de monnaie et des vœux ! 

En France, Il faudra attendre le Roi Charles IX pour que la date du 1er janvier soit adoptée comme date de la nouvelle année. Car durant des centaines d’années en Europe, c’est la tradition celtique qui  perdure en plaçant la nouvelle année en avril, autour de la fête de Pâques.

Qui est ce Saint-Sylvestre ? 

Le 31 décembre, on fête la Saint-Sylvestre : cela vient du nom du 33e Pape Sylvestre. Selon la tradition catholique, ce citoyen romain s’est illustré en protégeant un certain Timothée, un chrétien d’Antioche, défenseur de la foi mort en martyr. Sylvestre est élu pape en 314, et sous son règne, le christianisme est reconnu religion de l’empire romain, avec la conversion de l’empereur Constantin 1er.

Les us et coutumes de la Saint Sylvestre

« Se mettre sur son 31 »

Une expression française idiomatique est parfaitement associée à ce jour de la Saint Sylvestre : “Se mettre sur son 31” signifie porter des habits de fêtes, se mettre en beauté en toute élégance. Toutefois, la référence au chiffre 31 reste flou…. L’une des explications pourrait être linguistique…  L’expression serait issue d’une déformation du mot « trentain » utilisé au Moyen Âge pour évoquer un drap très raffiné, composé de trente fois cent fils et destiné aux vêtements de luxe. Le trentain n’étant porté que par des personnes riches, ce tissu était méconnu du reste de la population, qui aurait déformé le terme en prononçant « trente-et-un ». “Se mettre sur » autrement dit : « mettre sur soi » un tissu raffiné, serait devenu une expression populaire pour exprimer le fait de s’apprêter pour une grande occasion.

Le gui, la bise, et encore les Celtes.

Le gui est un symbole de la Saint Sylvestre, incontournable décoration végétale des maisons pour les fêtes de fin d’année. On le suspend au-dessus des portes et des tables, et l’on s’embrasse sous sa branche, gage de bonheur pour l’année qui vient… Réveillonner sous le gui est une tradition celtique : d’après les druides, cette plante sacrée possède des vertus magiques, en témoigne sa verdeur perpétuelle (il ne vieillit ni ne fane donc jamais ?). Voilà un porte-bonheur et une plante censée apporter la fertilité aux femmes, la protection contre le mauvais sort, l’abondance et la prospérité…. Prometteur ce gui !

Que dîne-t-on le soir du 31 ? 

Pendant longtemps, le festin des fêtes de fin d’année était réservé à Noël…  À l’origine, on évoquait plutôt un petit repas tardif en compagnie, avant la célébration religieuse de minuit. 

Il y avait donc un repas maigre avant la messe, suivi, passé minuit, d’un repas plus consistant à base de viande. Et l’on passait au « jour gras ».

Aujourd’hui, il n’existe pas de repas traditionnel pour le réveillon du 31 décembre mais certains mets sont devenus peu à peu des incontournables du dîner de Saint-Sylvestre. Le Champagne s’invite généralement à l’apéritif ou pour trinquer à minuit. Les petits fours, le foie gras, les huîtres, les escargots, les noix de Saint-Jacques, le saumon fumé font partie des ingrédients favoris et presque rituels de la Saint Sylvestre. Et pour le dessert, on retrouve parfois la bûche, traditionnelle à Noël et qui se réinvite à la table du réveillon du Nouvel An. 

Institut des Frères Lumière à Lyon<br />

Présenter ses vœux : 31 janvier, date limite !

Dès le 1er janvier, il est d’usage de présenter ses vœux aux personnes de son entourage pour leur porter bonheur. A l’origine, en France, il était coutume de rendre visite à ses proches et à ses relations professionnelles dans les quinze jours suivant le Nouvel An, mais aussi à des personnes dans le besoin, sans abri ou malades. Cette pratique – contraignante – a été esquivée par certaines personnes préfèrant envoyer leurs vœux par la Poste plutôt que d’assumer un tour de visites parfois fastidieux. Elles y échappaient sans paraître désobligeantes, en laissant au concierge une carte de visite formulant leurs vœux. L’invention du timbre poste et la démocratisation de l’imprimerie en Europe ont ainsi permis à la carte de vœux envoyée par la poste de prendre le relais. 

Les Réveillons du Nouvel an insolites en France : Top 3 des Saint Sylvestre les plus originales

1. Fêter le Nouvel An à Vaux le Vicomte : 

Le château de Vaux-le-Vicomte propose des animations féériques pour le Réveillon du 31. Une projection architecturale son et lumière sur la façade du château fait revivre la fête inaugurale du château du 17 août 1661 organisée par Nicolas Fouquet pour le Roi Soleil. Au programme s’ensuivent des jeux pour petits et grands dans les jardins à la française, le Bal des animaux dans le musée des équipages et la visite des salles somptueusement décorées pour l’occasion. 

2. Prendre un bain de mer sur la Côte d’Azur

C’est la tradition à Antibes, sur la plage de la Salis! Depuis plus de 20 ans, Les Antibois se jettent à l’eau dès 11h le 1er janvier, pour éliminer les excès de la veille et aborder la nouvelle année avec les idées fraîches.  Dans une eau qui dépasse rarement les 15 degrés, ce  rituel vivifiant est encouragé par l’association Day One d’Antibes et les visiteurs venus découvrir la région. Plus chaleureux, un concert de  jazz et un feu d’artifice attendent les Antibois le soir même. 

3. Faire les vendanges nocturnes dans le Gers

Voici une tradition toute particulière dans la région occitane : les vendanges (très) tardives des raisons de Pacherenc dans le village de Viella. En effet, le soir du 31 décembre, les vignerons, habitants et villageois récoltent les derniers raisins du Pacherenc de Vic Bilh, gorgés de sucre. La tradition remonte à cette année 1991 quand le gel printanier a poussé les vignerons à attendre longtemps pour faire mûrir le fruit sur la vigne…jusqu’à la Saint Sylvestre ! Aujourd’hui, ces vendanges exceptionnelles sont suivies d’un repas convivial au Château de Crouseilles. Lorsque les 12 coups de minuit approchent, les convives égrènent les douze raisins de la dernière grappe récoltée !

 

Fêter le Nouvel an en France est l’occasion de découvrir le pays dans une ambiance relativement festive, sous les lumières de Noël. La Saint Sylvestre à la française est davantage une fête amicale ou familiale « à la maison », mais les gens sortent de plus en plus, dans les villes particulièrement, pour célébrer le passage à la nouvelle année dans les bars ou sur les places publiques… Le champagne est toujours de rigueur !

Apprendre le FLE à travers la gastronomie française

Découvrir la culture et la langue françaises sous le signe de la gastronomie : une évidence pour Vacances Actives Linguistiques !  Difficile de...

Anniversaire : Les 7 souvenirs de voyage de Vacances Actives Linguistiques

Votre agence de voyages linguistiques VAL fête ses 7 ans !  Une étape importante – un cap ! – que Vacances Actives Linguistiques...

Carnet de voyage en Aquitaine : du Périgord à Arcachon

Bordeaux est une destination qui remporte un grand succès auprès de nos voyageurs apprenant le français. Nous y avons consacré tout un article pour...