Visiter Giverny et les paysages de Claude Monet

idée destination | visites culturelles
Juil 22, 2021
Partager:

“Je suis dans le ravissement, Giverny est un pays splendide pour moi. “

Amateurs de peinture, amoureux de la nature, citadins en manque de campagne, nous vous proposons une excursion d’un jour dans un autre monde. Un monde à part dans le Vexin Normand, à 1h30 de Paris, pour respirer l’air pastoral et rafraîchissant de Giverny, là où l’artiste Claude Monet a posé ses valises, sa palette et ses pinceaux pendant 30 ans. Le temps d’une journée, vous y vivrez à son rythme, et découvrirez la beauté des paysages qui ont inspiré le père de L’Impressionnisme.

Quittez Paris, direction la Normandie avec Vacances Actives Linguistiques.

chateau-vaux-le-vicomte

Le Vexin en Normandie, évasion et dépaysement

château fort Blandy-les-Tours

De Vétheuil à Giverny : itinéraire d’un artiste en quête d’inspiration et de sérénité

Avant de s’installer à Giverny, Claude Monet a trouvé un premier havre de paix dans le village de Vétheuil, dans la région normande du Vexin, où il réside avec sa première femme Camille. L’agitation perturbante de la vie parisienne et les difficultés financières le poussent à s’échapper de la capitale en pleine révolution industrielle, et à rechercher un lieu d’inspiration et de repli avec sa famille. 

A l’époque, Vétheuil est un village dans une boucle de la Seine, inaccessible en train, un refuge artistique dans une atmosphère pastorale qui réveille l’inspiration et la productivité de Claude Monet. Celui-ci a besoin de peindre vite et bien pour gagner sa vie et nourrir sa famille. 

Le choix de Giverny

chateau-vaux-le-vicomte-dome

Après la mort de sa femme Camille, il quitte Véthueil et s’éloigne un peu des bords de Seine pour rejoindre Giverny, un hameau comptant seulement quelques âmes. Au cœur des paysages ruraux et loin des brumes humides du fleuve, il achète une vieille bâtisse qu’il décore à son goût et s’y installe définitivement. Sa chambre donne sur le Clos normand, un jardin que le maître a lui-même façonné à son image, coloré et composé de centaines de variétés de fleurs. 

L’artiste ne quittera plus jamais la région et y exercera son art jusqu’à la fin de sa vie. Le Vexin est son port d’attache. Cette région baignée de lumière lui a permis de créer son propre univers esthétique, l’Impressionnisme, sur les rives de la Seine, au milieu des champs et des jardins évoluant au gré des saisons et de l’ensoleillement. 

La Normandie et les motifs emblématiques de la peinture de Monet 

En traversant le Vexin, vous observerez la nature que Claude Monet a représentée dans ses œuvres, une nature vallonnée, une campagne modelée par l’agriculture, dont les couleurs changent en fonction des caprices du ciel (n’oublions pas, nous sommes en Normandie…).

La Seine, l’eau

Monet se réfugie souvent sur les rives de la Seine, et la parcourt librement et lentement, grâce à son bateau-atelier. Le fleuve devient le personnage central de nombreuses de ses œuvres. 

Fasciné par l’eau, son mouvement perpétuel, les reflets, la profondeur de l’eau, il y distingue plusieurs images, perpétuellement changeantes selon la couleur du ciel et les motifs de la saison. Il fige même sur la toile une journée sibérienne: ce jour où la Seine est prise par la neige et la glace toute en nuances de blanc.

fontainebleau-hotel aigle noir

Les meules de foin, les vallonnements de la Normandie

chateau-de-fontainebleau

Le Vexin a été rendu célèbre par Claude Monet qui en a peint les décors agricoles et notamment les meules de foin qui ponctuent les champs ouverts. Il les a représentées saison après saison, heure après heure, à la lumière changeante du matin ou du soir, avant puis après la pluie. 

La maison de Monet : une oeuvre à part entière

Une maison de lumière et de couleurs

Visiter la maison de Claude Monet à Giverny est un voyage dans l’univers de l’artiste. Il y pose sa palette et ses pinceaux à 43 ans, et y peindra durant les 30 dernières années de sa vie. Dans cette maison de campagne, le maître cherche à faire entrer la lumière et à créer un espace ouvert sur la nature. Il peint les volets en vert (au lieu du gris), et la salle à manger dans un jaune éclatant – le jaune de chrome. La pièce est éblouissante de luminosité, et absorbe le soleil plein sud. 

La décoration associe des estampes japonaises aux œuvres de ses confrères et amis : Mirebeau, Sisley, Pissarro, Renoir, Cézanne, Rodin…

Le Clos Normand

La Maison de Giverny et son jardin, le Clos Normand, ont été façonnés de toutes pièces par Claude Monet pour qu’il ait sous les yeux l’ensemble des motifs qui l’inspirent pour sa peinture. 

Le jardin est traité comme un tableau et réciproquement. Les plantations sont étudiées en fonction des floraisons : d’une saison à l’autre, du matin au soir, le jardin passe d’une dominante de fleurs aux couleurs chaudes puis froides, du jaune au violet, des iris aux soleils….

Aujourd’hui il est entretenu dans le respect des intentions du maître, par un jardinier anglais.

Le bassin des nymphéas

En 1893, Claude Monet obtient l’autorisation du préfet pour dévier un cours d’eau et créer un bassin. L’artiste découvre une nouvelle plante aquatique, les nymphéas, à l’Exposition Universelle de Paris et décide d’en agrémenter le bassin. 

Amateur d’estampes japonaises, Claude Monet puise dans l’art nippon pour élaborer un paysage de ponts, de fleurs, d’eau, et de reflets.

Les bassins de Giverny deviennent le motif quasi exclusif de sa peinture et donnent naissance à plus de 250 toiles !!! 

barbizon
barbizon

“J’ai mis du temps à comprendre mes nymphéas. Je les cultivais pour le plaisir sans songer à les peindre. Un paysage ne vous imprègne pas en un jour. Et puis tout d’un coup j’ai eu la révélation des fééries de mon étang. j’ai pris ma palette. depuis ce temps, je n’ai guère eu d’autres modèles. “

 

barbizon-©francois-xavier-dubo

Les ateliers de Monet

L’artiste aura finalement 3 ateliers distincts à Giverny. Dès son arrivée, Monet installe son premier atelier dans une grange accolée à la maison. Celui-ci est transformé en salon-galerie quelques années après, alors qu’un deuxième atelier est créé au bout de l’allée des tilleuls.

Enfin, devant les nymphéas, Claude Monet bascule dans une autre dimension. Il délaisse les petites toiles pour se consacrer à d’immenses panneaux ornementaux. En 1915, alors que l’Europe s’écroule et s’enfonce dans la guerre, Monet fait construire un troisième atelier, avec une vaste verrière zénithale. Il y expose les Grandes Décorations.

L’artiste aimait contempler ses dernières créations, regarder les différences de techniques, le traitement de la lumière. Sa collection fait rêver les marchands d’art ! 

Pas de Noir pour Monet

Atteint par la cataracte, son œil droit ne voit presque plus et sa vision des couleurs est affectée. Il en résulte des toiles à la limite de l’abstrait. 

En 1926, il meurt dans sa maison de Giverny. 

Clemenceau, son plus grand ami et voisin, assiste à ses derniers instants. On raconte que l’homme d’Etat a retiré le tissu noir posé sur le catafalque du maître, et l’a remplacé par un large tissu fleuri en déclarant : “Pas de noir pour Monet”. 

“(Claude Monet) a créé ce lieu pour que le monde prenne conscience de sa beauté. “   – Gaston Bachelard

 Avec nos guides experts, la visite de la maison de Giverny sera un enchantement, une immersion dans les paysages réels et picturaux de Monet. On y fait revivre le décor de sa vie quotidienne, dans le plus grand respect des agencements intérieurs et des jardins. Ce n’est pas qu’un lieu de mémoire ou un musée, mais un véritable morceau de son œuvre à découvrir absolument ! Une escapade dépaysante et apaisante, parfaite pour s’évader de Paris.

Retrouvez toutes nos excursions au départ de Paris, à réserver en ligne !

VAL organise des séjours linguistiques et culturels en français pour découvrir la culture et le patrimoine français. Découvrez toutes nos programmes de voyages.

Partager:

8 idées pour apprendre le français en jouant, en classe ou en ligne !

Dis-le moi et je l'oublierai; enseigne-le moi et je m'en souviendrai; implique-moi et j'apprendrai. - Benjamin Franklin Comment faire de...

Vacances linguistiques d’été en France : nos conseils et destinations préférées

Profitez de vacances linguistiques d'été en France pour découvrir ce beau pays et améliorer votre français : un bon moyen d’allier l'utile à...

Partir en séjour linguistique à Strasbourg

“A Strasbourg, l'œil ne s’ennuie jamais” a déclaré Le Corbusier.  Strasbourg est une destination de séjour linguistique et culturel de choix pour...
0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *